* * BREIZH FILA * *

Par amour du Fila Brasiliero .


    * * * C.B.K.C ou C.A.F.I.B il faut comprendre.. * * *

    Partagez
    avatar
    Admin EL GRANDE 56
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 780
    Age : 67
    Localisation : Sarzeau 56
    Date d'inscription : 17/05/2007

    * * * C.B.K.C ou C.A.F.I.B il faut comprendre.. * * *

    Message par Admin EL GRANDE 56 le Ven 20 Mai - 10:08:50

    Avec l'aimable autorisation de Mon Ami Charles du Domaine des Hurons..

    * * * Attention à ne pas confondre FILA et FILA ! * * *


    il semblerait que de nombreuses personnes interessées par le FILA BRASILEIRO ignorent tout des antécédents de la race et du conflit permanent entre adeptes du standard officiel CBKC (FCI 225) et partisans du club dissident CAFIB.



    Ceci me parait normal car personne n'a la science infuse !!! il faut donc se renseigner et bien se renseigner !!!



    Ce qui est plus domageable c'est qu'aujourd'hui (2011) des éleveurs Français importent ou utilisent encore des Fila CAFIB !



    Les partisans de la CAFIB disent qu'ils élèvent le "FILA ORIGINEL" mais si c'est un petit peu vrai je ne vous dit pas la consanguinité !!!!



    Ce qui est inacceptable se sont les attaques perpétuelles de ces personnes contre les FILA CBKC accusés d'être tous des "mongrels" c'est a dire des batards croisés avec des mastiff, matin de naples, dogues allemand .... Ils ne reconnaissent pas le standard CBKC mais la plupart de ces éleveurs CAFIB sont bien obligés d'élever aussi des FILA CBKC car les CAFIB n'ont pas de papiers reconnus ors pour vendre un Fila il faut qu'il ait des papiers.



    Alors n'oubliez pas :



    Il n'y a qu'un standard reconnu c'est le FCI 225 et CBKC au Brésil ! point barre !!


    En France , vu qu'il y a eu pénurie de reproducteurs et vu que le club est et a été un élément déterminant, depuis le début, de cette INEPTIE, tous les filas SONT LOF !!!! avec ou sans papiers, CBKC ou CAFIB, et meme , pourquoi pas , croisé ou pure race !!!! tout est bon !!! Je dois reconnaitre que pour cette dernière remarque les choses se sont un peu améliorées ces dernières années mais j'ai vu en seance de confirmation des chiens de moins de 40kg (oui oui !) et des fila de type "lévrier" !!!



    Un Fila n'est pas un Fila parcequ'il a des papiers Français marqués Fila !!!! c'est un Fila UNIQUEMENT parcequ' il est descendant de lignées de Fila CBKC originaire du Brésil et correspondant au standard officiel reconnu dans son pays d'origine !


    _________________
    .. Dans sa propre maison le Fila est tendre et consacre à son propriétaire et la famille. Son obéissance est absolue, sa soif pour les caresses est inépuisable......

    EL GRANDE 56
    avatar
    Admin EL GRANDE 56
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 780
    Age : 67
    Localisation : Sarzeau 56
    Date d'inscription : 17/05/2007

    Re: * * * C.B.K.C ou C.A.F.I.B il faut comprendre.. * * *

    Message par Admin EL GRANDE 56 le Sam 21 Mai - 6:47:11

    * * * Avec l'aimable autorisation de Mon Ami Charles du Domaine des Hurons.. * * *

    CAFIB : Fila pur ?

    Les partisans de la CAFIB (club Brésilien dissident) essayent de nous faire croire qu'ils détiennent la vérité sur le Fila et que leurs lignées sont pures tandis que les Fila CBKC sont tous des "croisés" ....
    Je vous invitent a lire ce qui suit : ( ce n'est bien sur qu'un extrait et c'est en 1933 et il y a de tres nombreux autres exemples que vous trouverez facilement sur le net)

    Extrait du Bulletin N11 du CBB, daté de Mars 1933

    Voici le recit d'une expérience de retrempe par monsieur Dubut:
    La pureté d'une race est chose toute relative.

    Pour qu'un animal fût qualifié de pur sang, s'il fallait qu'à aucun moment aucun sang étranger n'ait été infusé à aucun de ses ascendants, on peut affirmer qu'il n'existe nulle part, aujourd'hui, un produit qui réunisse ces conditions. A ce compte, il n'y aurait, ni -un sujet pur, ni une race pure.
    Notamment, en ce qui concerne nos races de chiens, soit anglaises, soit françaises, il est de toute évidence qu'aucune n'a pu vivre, se maintenir, s'améliorer, sans l'apport d'un sang nouveau, sans un rafraîchissement du sang, sans une retrempe.
    Cette intransigeance, quant au sang rigoureusement pur, n'est donc ni légitime, ni sage, ni même honnête, car certains puristes forcenés ne se privaient pas dans l'ombre, d'user de la retrempe, mais ils ne l'avouaient jamais. Cette intransigeance était donc plus verbale que réelle.
    A mon sens, et au jugement des praticiens qui ont un peu de zootechnie, la retrempe est, dans certains cas, non seulement recommandable, mais nécessaire.

    Sur le principe de la retrempe, l'accord est à peu près unanime aujourd'hui. On se rend compte que, sans elle, toutes nos races domestiques finiraient par sombrer dans une consanguinité excessive et malheureuse.
    Les éleveurs avertis et loyaux admettent parfaitement qu'un animal peut et doit être réputé pur sang dès que son pedigree ne comporte qu'une fraction minime de sang étranger, insuffisant pour altérer le type de la race fixé au standard.
    Ainsi, pour préciser à l'aide de chiffres, on admet généralement qu'un animal, dont le pedigree n'accuse que 1/8 de ce sang étranger, peut être considéré comme de race pure.
    Il en est même chez qui malgré 1/4 de sang étranger, on ne relève aucune trace de mésalliance.
    Avant de quitter les généralités, disons que toute tentative de retrempe comporte deux opérations délicates:

    Le choix de l'étalon de retrempe, l'élimination des produits adultérés.

    Sur ces deux points, si vous me le permettez, je vais éclairer ma lanterne à l'aide d'un cas particulier, qui m'est personnel.
    Quand j'ai débuté dans l'élevage du Braque du Bourbonnais, il y a une trentaine d'années, le dogme de la pureté absolue de la race était la doctrine officielle, intangible, de l'élevage canin; et le fin du fin, c'était de marier ensemble tous les champions de la race, ou tout au moins leurs descendants. Les familles royales, sauf votre respect, ne se perpétuaient, pas d'autres manière. Ce n'est, peut-être pas suffisant pour généraliser la méthode.

    Les sentiers battus ne sont pas toujours les meilleurs, mais sont les plus faciles: je fis comme tout le monde.
    Je donnai d'abord ma chienne Kate à Hercule de Bosc le Hard, petit-fils de Champion Mascotte. Je la donnai ensuite à Champion Roi d'Ys. Je donnai Douce, fille de Kate à Goliath. Je trouvai, chez M. Godinot, Guêpe, arrière-petite-fille de Champion Yan. J'obtins de l'obligeance de M. Canu, Gousse et Loustic issus de Champion Fanette. J'étais triomphant.
    Songez! En quelques années, j'avais rassemblé dans mon chenil le sang de tous les rois ou reines de la race !
    Quelle bonne besogne j'allais faire! Quels succès, me semblait-il, devaient couronner mes efforts !... O naïve et sainte innocence de l'homme de foi!
    Cette méthode me donna un certain nombre de chiens honnêtes; pas un as, pas un chien totalement réussi, soit au physique, soit au moral. Plus se concentrait mon aristocratique macédoine, plus je percevais de fâcheuses déficiences.


    _________________
    .. Dans sa propre maison le Fila est tendre et consacre à son propriétaire et la famille. Son obéissance est absolue, sa soif pour les caresses est inépuisable......

    EL GRANDE 56

      La date/heure actuelle est Lun 17 Déc - 9:02:35